Compte rendu mission 2010

Compte – Rendu Mission scolaire Février 2010

Objectifs:

  • Apport de livres et de fournitures scolaires aux écoles de la communauté rurale de Suelle.
  • Evaluation de l’utilisation du matériel apporté lors des précédentes missions.
  • Visite des écoles de Baïla, Suelle, et Diattang.

Membres de la mission scolaire présents sur place :

Catherine Dutelsan

Sandrine Bisch

Florence Maillier

Rapport :

Apport de livres et de fournitures scolaires aux écoles de la communauté rurale de Suelle

La mission scolaire disposait cette année d’une somme de 3323€ obtenue grâce aux manifestations suivantes :

Le micro-don organisé en novembre 2009 a rapporté la somme de 2341€.

La vente d’artisanat à l’école de Houdan a permis un bénéfice de 268€.

Des dons se sont ajoutés à hauteur de 210€.

L’école de Gressey a organisé des ateliers permettant de récolter la somme de 97€.

Les bénéfices du loto de Condé sur Vesgre, au profit de la mission scolaire se sont élevés à 407€.

Cette somme a permis l’achat de fournitures scolaires pour l’ensemble des écoles de la communauté rurale de Suelle ayant un partenariat avec un des villages de la CCPH : Suelle/Bazainville – Baïla (maternelle et primaire)/Houdan – Katinong/Richebourg – Balandine/Condé sur Vesgre – Niankitte/ Dammartin,Longnes– Diattang/Boissets – Caparan/Septeuil – Katoudié/Gressey – Diaboudior/Tacoignières.

Le regret de ne pas avoir fait bénéficier toutes les écoles de la CR a été évoqué. Les écoles maternelle et primaire de Diacoyebanga ( qui n’a pas encore de partenaire) étant les seules à ne pas avoir reçu une dotation. L’école de Talloum n’a pas non plus reçu de fournitures, car Talloum est jumelé avec Saint Ouen Marcheffroy ( Kassoumaï 28). La somme globale a été répartie au prorata du nombre de classes par école.

Une réunion des directeurs et des représentants des Associations de Parents d’Elèves ( APE) a eu lieu à Baïla sous la houlette de Sadibou COLY et Inoussa DIEME ( président des APE des écoles de la CR de Suelle) . Cette réunion a permis de déterminer les priorités dans les commandes de fournitures scolaires et/ou de rénovation de tables-bancs.

La commande a ensuite été passée à la société « Alimatou Cheikh Diya DIEME » à Ziguinchor, qui l’a préparée et organisée avec grand sérieux.

A notre arrivée à Baïla, ( mercredi 24 février) une grande partie des fournitures étaient déjà là, répertoriées par école, empaquetées et prêtes pour la remise. Le reste des fournitures est arrivée le vendredi ( 26/02).

La cérémonie de remise a eu lieu le dimanche 28 février en présence du chef de village, des représentants de l’UDB, des notables du village, des directeurs (ou de leurs représentants) et des représentants des APE.

Ce fut un moment fort émouvant. Je pense que nous n’imaginions pas, en amont, l’impact de notre travail. Nous avons commencé à réaliser en voyant cette multitude de cartons classés par école, trônant sur la table au milieu de l’assistance . Puis, par la présence de nombreux baïlois venus au Lambita, nous accueillir, chanter, danser, et par les discours des autorités, nous avons pris conscience de l’importance de notre action.

A ceci s’est ajoutée la remise de séries de livres scolaires pour les école de Diaboudiore, Diattang, Katinong, Katoudié, Niankitte, et Suelle. Ces livres ont été apportés par nos soins depuis la France. 90 kg avaient cette fois ci été attribués à la mission scolaire. Ces écoles n’avaient jusqu’alors pas pu bénéficier de manuels en raison des difficultés liées au transport ( poids autorisé par la compagnie aérienne + partage des kilos avec les missions médicale et informatique). Malgré les soucis d’acheminement depuis Dakar ( problème de panne du camion transportant les colis), nous avons réceptionné les cartons le mardi 2 mars, veille de notre départ). Après un rapide dispatching, Inoussa DIEME pourra faire parvenir les paquets de manuels aux écoles concernées.A Baïla, un don complémentaire de fournitures scolaires provenant d’un parent d’élève de l’école de Houdan a été remis.

Un entretien avec le directeur , le représentant des parents d’élèves de l’école de Balandine, et Mme JEAN ( maire de Condé sur Vesgre) a suivi cette cérémonie afin de déterminer l’utilisation des 407€ provenant des bénéfices du loto. Il semblerait que cette somme servent d’apport à la construction de 3 nouvelles classes ( PLD/ PROCAS). Pour cette construction, Balandine doit verser 1.000.000 FCFA. Un emprunt a été fait à la CR et les 407€ ( = 265OOO FCFA) pourraient permettre de commencer à le rembourser.

Evaluation de l’utilisation du matériel apporté lors des précédentes missions.

A l’école primaire de Baïla, les tables-bancs refaites l’an dernier ( au nombre de 47) et celles refaites cette année ( 23), ont permis de palier au déficit de tables-bancs constaté lors de la mission 2009. Certaines classes ont encore 3 élèves par table mais nous avons constaté une très nette amélioration des conditions de travail des élèves.

Le matériel acheté lors de la mission 2008 a été entièrement utilisé, et les fournitures de la mission 2010, sont donc les bienvenues. De nombreux enfants n’ont pas de fournitures personnelles : pas même un stylo. Il n’est pas rare qu’en pleine activité écrite, les enfants soient contraints de se déplacer dans la classe d’un grand frère pour aller chercher « le » stylo qu’il devra partager avec lui et lui rendre quand il aura terminé son travail.

Il reste donc encore beaucoup à faire pour arriver à des conditions de travail décentes.

Quant aux bâtiments de l’école, il subsiste 4 classes en abris provisoires ( ronier et tôle). Le gouvernement a démarré la construction de 2 classes, mais les travaux ont été stoppés. Seuls les murs ont été montés …

La réunion UDB-Houdan qui s’est tenue au Lambita le Lundi 1er mars, a fixé comme priorité la construction de 2 classes à l’école primaire de Baïla, la construction d’un bureau pour le directeur et d’une bibliothèque, ainsi que la construction de la maison du directeur. Ces travaux s’effectueront sur 3 ans. ( 2011-2012-2013).

Pendant notre séjour, le mur d’enceinte de l’école et le portail ont été repeints.

A l’école maternelle de Baïla, le matériel apporté les années précédentes est utilisé. Nous avons eu le plaisir d’observer les enfants de moyenne section, en ateliers, dont un atelier puzzles (tous fournis l’an dernier par l’association).

Visite des écoles de Suelle et de Diatang

Le principal souci de l’école était le puits. Tari, il n’y avait plus d’eau dans l’enceinte de l’école depuis que la pompe du forage était en panne. Les enfants allaient remplir des bidons chaque matin au puits du village.

A notre arrivée, nous découvrons un nouveau puits prêt du bâtiment qui abrite la bibliothèque.

L’école de Suelle :

Un ancien bâtiment ( face aux plus récents) se détériorait et menaçait de s’écrouler. Ce dernier est en cours de remise en état. Une partie a été réhabilitée en bibliothèque ( avec deux étagères contenant des livres) et l’autre partie abritera le bureau du directeur et une salle de préparation des repas de cantine ( celle-ci se fait actuellement en plein air).L’école a fait la demande de création de classes maternelles.

Conclusion :

Un bilan très positif pour cette mission 2010, qui a représenté l’aboutissement du travail de toute une année. Même si nous sommes conscients qu’il reste beaucoup à faire et que notre travail n’est qu’une infime réponse aux besoins des écoles, nous avons atteint nos objectifs pour 2010 et surtout réussi à créer un nouvel espoir pour nos collègues et leurs élèves, l’espoir de conditions décentes de transmission du savoir.

Il faut alors dès maintenant penser à préparer la prochaine mission, trouver des financements, pour poursuivre le travail que nous avons commencé. Un grand merci à Catherine et Sandrine, pour leurs conseils, leur soutien, et leur implication.

Un grand merci à Sadibou, notre chef d’orchestre, toujours présent à nos côtés pour la réussite de nos projets.

Un grand merci à Inoussa DIEME pour sa collaboration et son efficacité.

Laisser un commentaire